Barbara Constantine

8082015

http://www.babelio.com/livres/Constantine-Et-puis-Paulette/333885http://www.babelio.com/livres/Constantine-A-melie-sans-melo/81721Barbara ConstantineBarbara Constantine est une écrivaine.

Elle a déjà écris 4 livres pour adulte: a mélie sans mélo, Tom, petit Tom, tout petit Tom, Tom, et puis Paulette et allumer le chat.                                                                                                                 Ses livre sont vraiment bien à lire et assez facile.                                                                                       Je vous le recoinseille !!!!!                                                                                                                                  Elle a même un site qui s’appelle solidarvioc.com.                                                                              Ce sont des livre de personnage réel qui raconte souvents

vous aurez sûrement plus d’information sur Babelio




Sondage « quel est votre type de livre ??? »

7082015

Quel est votre type de livre ???

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...



Super sondage (si il apparaît)

7082015

Que feriez vous pour la planète ???

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

youpi !!!




La recette d’un gateau au yaourt (à l’orange)

15032015

- 1 pot de yaourt                                                                                                                          

- 3 pots de farine

- 3 pots de sucre

- 3/4 de de pot d’huile

- 3 oeufs

- 1 orange

- 1 sachet de levure

 

Versez le yaourt et le sucre dans un saladier. Battez le mélange. Incorporez les oeufs un à un, l’ huile, la farine, le beurre et un peu de zeste d’orange rapé fin. Beurrez un moule rond. Versez la préparation. Cuire au four thermostat 6 (180°C) pendant 10 minutes puis thermostat 5 (160°C) pendant 25 minutes.

Pour plus de gout:   Pressez l’orange. Quand il sera cuit, versez le jus pour imbiber le gateau.




Le jack russell terrier

3032015

Un jack russel c’est très bien. Et aussi très calin. Ca fait plusieur année que je demande un chien et maintenant j’en ai un. Un jack. C’est tellement bien les jack que je vais vous présenter cet exposé:

(c’est plus facile a lire quand c’est imprimer)

Jack Russell Terrier

 

 

 

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)

 Région d’origine

Région  Angleterre

Caractéristiques

Taille Mâle 25 cm à 40 cm,
Femelle 25 cm à 30 cm
Poids 1 kg chaque 5 cm
Poil Lisse, rude ou fil de fer
Robe Majoritairement blanche, avec des marques feu, fauve ou noires
Tête Le crâne doit être plat, d’une largeur modérée, il diminue graduellement de largeur vers les yeux et jusqu’au large museau, stop bien défini mais pas trop prononcé
Yeux Noirs ou marron foncé
Oreilles En bouton ou retombantes
Queue Naturelle ou coupée (aux deux tiers)
Caractère Terrier vif, éveillé et actif à l’expression ardente et intelligente. Hardi et sans peur, amical mais avec une tranquille assurance.

 

 

                                           LE  JACK  RUSSELL TERRIER

Le Jack Russell Terrier, ou Jack Russell, est une race de chien de travail de petite taille, destinée à l’origine à la chasse. Il appartient au groupe des terriers actifs, soit au groupe 3. Il doit son nom au pasteurJohn Russell (en) (surnommé « Jack »), qui, au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle, s’est fait connaître comme éleveur d’une des meilleures lignées de Fox-terrier du Devonshire, en Angleterre. De sa passion pour la chasse au renard est né le « Jack ».

Il existe deux types de Russell souvent confondus : le Jack Russell terrier et le Parson Russell terrier. La différence entre les deux standards se trouve au niveau de la taille au garrot : le Jack Russell Terrier mesure de 25 à 30 cm[1] et le Parson Russell Terrier, de 31 à 38 cm[2].

Ce petit chien vif est aussi un bon animal de compagnie. Il est souvent adopté par des cavaliers, grâce à son tempérament vif et sa grande rapidité.

Histoire

Le pasteur John Russell (1795-1883), à côté de ses activités religieuses, nourrissait une passion pour la chasse aux renards et l’élevage des chiens destinés à cette fin. On raconte que le premier terrier de John Russell, « Trump » (qu’il obtint en 1819), a été la souche de sa lignée de terriers[3],[4].

Dans l’optique de sa passion pour la chasse à courre, il élève ses propres chiens, des terriers qui n’ont à l’époque que le nom de « Fox » (renard en anglais). Partant de son élevage personnel et pour se montrer plus performant encore dans cette traque qui exige des chiens fins, courageux et tenaces parfaitement adaptés à la traque du renard dans les galeries, le Révérend Russell sélectionna des sujets parfaitement adaptés à cette tâche, aussi bien en termes de physique que de caractère. Il procéda ainsi à de nombreux croisements avec d’autres races de terriers d’utilité à la robe unicolore ou panachée. En quelques décennies il donna naissance à sa propre lignée qui prit logiquement son nom.

John Russell a fait en sorte de préserver le caractère originel de sa lignée de Fox-terrier, dont l’élevage était tourné exclusivement vers le but de la chasse. Le terrier que nous connaissons aujourd’hui comme le terrier Jack Russell, présente de ce fait de fortes similitudes avec le Fox-Terrier d’avant 1900.

John Russell fut l’un des membres fondateurs du Kennel Club anglais en 1873. En 1874, il était juge officiel pour la reconnaissance du premier Fox-Terrier reconnu par le Kennel Club. Bien qu’il fût un membre éminent du club, John Russell s’est toujours abstenu de présenter ses propres chiens, les Russell-Terrier, pour une reconnaissance, pensant que les épreuves de beauté finissent toujours par pousser les éleveurs à s’éloigner des caractéristiques fonctionnelles au profit de l’esthétique

 

 

 

         APPARENCE

 

Chiot Jack Russell.

                                      

Dans l’élevage du Jack Russell, les caractéristiques recherchées renvoient toutes à la chasse du renard : sa couleur, sa constitution, son caractère et son intelligence. Le corps est compact, bien proportionné, avec des épaules bien formées, les pattes droites, et le plus important, une poitrine ramassée (qui doit pouvoir être enserrée aisément dans deux mains de taille normale, sur la partie la plus large, derrière les épaules). Le Jack Russell doit avoir une grande souplesse lui conférant une liberté de mouvement optimale sous terre, pour être en mesure de traquer sa proie dans le terrier, dans les galeries les plus étroites. Le tour de poitrine, pris derrière les coudes, doit mesurer entre 40 et 43 cm environ.

Tête

Le crâne doit être plat, d’une largeur modérée ; il diminue graduellement de largeur vers les yeux et jusqu’au large museau. Le stop est bien défini mais pas trop prononcé. Pour ce qui est du museau, la longueur du stop à la truffe (de couleur noire) doit être légèrement inférieure à celle du crâne, du stop à l’occiput. Les lèvres sont bien jointives et pigmentées de noir. La mâchoire est très forte, haute, large et puissante avec des dents fortes articulées en ciseaux. Les yeux sont petits, de couleur foncée et en forme d’amande, à l’expression pleine de vivacité. Ils ne doivent absolument pas être saillants et les paupières doivent bien épouser le globe oculaire. Le bord des paupières doit être pigmenté de noir. Les oreilles sont en bouton ou retombantes, de bonne texture et bien mobiles. Les muscles jugaux doivent être bien développés. Le cou est fort et pur dans ses lignes, permettant de porter la tête avec aisance.

Corps

Le dos droit, la distance du garrot à la racine de la queue est légèrement supérieure à la hauteur au garrot (du garrot au sol). Le rein doit être court, solide et fortement musclé. La poitrine est haute plutôt que large, bien dégagée du sol de sorte que le sternum est situé à mi-distance entre le garrot et le sol. Les côtes doivent être bien cintrées à partir de la colonne vertébrale ; elles s’aplatissent sur les côtés de sorte que deux mains peuvent en faire le tour derrière les coudes. La pointe du sternum est nettement en avant de la pointe de l’épaule. La queue peut tomber quand le chien est au repos, en action, elle doit être dressée. Dans le cas où on l’écourte, l’extrémité doit être au niveau des oreilles

Robe

Le poil peut-être lisse, rude ou « fil de fer ». Il doit être résistant aux intempéries. Le blanc doit prédominer, avec des marques noires ou feu, ou des marques noires et des marques feu. Les marques feu peuvent aller du fauve le plus clair au fauve le plus intense (couleur de la châtaigne).

Taille idéale au garrot : 25 cm à 30 cm. Poids : correspond à 1 kg par 5 cm de hauteur au garrot, c’est-à-dire qu’un chien de 25 cm au garrot devrait peser environ 5 kg et un chien de 30 cm devrait peser 6 kg. Son espérance de vie moyenne est de 15 à 20 ans sauf maladie acquise ou congénitale[5]

Caractère et comportement

 

 

Jack Russell jouant.

Le Jack Russell est un chien fier, hardi et énergique. Très fidèle et intelligent, sa première qualité est sa capacité au travail, suivie par d’indéniables qualités de compagnon.

Ses cabrioles ne cesseront pas de vous amuser, son intelligence vous semblera sans borne, mais son caractère très indépendant pourra parfois vous donner du fil à retordre.

La vie en ville, en appartement, ou dans un cadre paisible est peu adaptée aux penchants naturels du Jack Russell. Cependant ces chiens s’adaptent à n’importe quel environnement mais il ne faut jamais perdre de vue qu’ils ont été élevés avant tout comme chiens de chasse. Il faut bien comprendre que ces petits chiens ont d’énormes besoins de mouvement et de compagnie humaine. Il est essentiel de donner au Jack Russell suffisamment d’exercices corporels, d’occasions de manifester sa brillante intelligence et de contacts humains. L’activité et l’exercice sont essentiels pour le Jack Russell, il a pour besoin impérieux, s’il ne chasse pas, de courir, sauter, bouger… et pour ça le Jack Russell déborde d’énergie.

Il ne faut cependant jamais le laisser sans surveillance car le Jack Russell demeure avant tout un chien de chasse, et il saisira la première occasion pour creuser et partir en chasse, quelle que soit sa proie, en effet aucune ne semble lui faire peur, du papillon jusqu’au sanglier… Le Jack Russell se révèle un animal domestique merveilleux pour toute la famille et il fait très bon ménage avec les enfants qui savent se comporter avec lui. L’une des qualités les plus surprenantes du Jack Russell est son caractère affectueux et amical. Il est spécialement bien disposé à l’égard des petits enfants.

 

Chien de compagnie

Avec sa vivacité et sa présence, le Jack Russel Terrier fait aussi un bon chien de compagnie[7], comme d’autres races destinées à l’origine à la chasse tels les Teckels, Caniches et Yorkshire Terriers[8]. Il est souvent adopté par des cavaliers[9], grâce à son tempérament vif et sa grande rapidité. Cette complicité est héritée de la vénerie

Autres activités

 

 

Jack Russell lors d’exercice d’agility.

De nos jours le Jack Russell se démocratise et n’est plus voué exclusivement à la chasse. Il conserve toutefois ses aptitudes physiques qui en font un partenaire émérite en agility. Il se démarque également dans d’autres disciplines comme le dog dancing qui est une chorégraphie en musique entre un maître et son chien, dans le cani-cross où maître et chien courent l’un à côté de l’autre, ou encore dans le flying ball qui est un jeu de rapidité où le chien doit attraper une balle en vol.

Soins

Ce terrier est facile à entretenir. Le poil lisse tombant chaque mois doit être retiré à l’aide d’une brosse en caoutchouc (il perd son poil toute l’année en très grande quantité). Le type à poil dur doit être épilé de temps en temps. Son poil est semi-imperméable, ce qui le rend facile à nettoyer en cas de pluie ou de boue. Il n’est pas recommandé de le laver trop souvent.

 

 

 

Jack Russell célèbres[modifier | modifier le code]

 

Affectueux :                  3  sur 4             

Facile d’entretien :        4 sur 4    

Joueur    :                       3 sur 4                 

Facile à éduquer :          2  sur 4      

Calme :                           1 sur 4                     

Gentil avec enfant :        2 sur 4   

Intelligent :                      3 sur 4               

Entente avec animaux :   2 sur 4 

Docile :                            2  sur 4                      

Appartement :                  2  sur 4             

Propre : 3 sur 4                         

Premier chien :  3 sur 4            

Robuste (santé) :   3 sur 4        

Voyage : 4 sur 4                       

Supporte solitude :   2  sur 4    

Apte à la garde : 2 sur 4           

Besoin d’exercice :  3  sur 4    

Originalité :   1 sur 4                   

Fugueur :  2 sur 4                     

Budget :   2  sur 4                    




Le Pérou

3032015

Le Pérou est un très beau pays. Et c’est pour ca que j’ai décidé de vous en parlez. Je vous présente un exposé:                                                                                                                     

(c’est plus facile a lire si on l’imprime)

                            LE PEROU

 

 Au sommaire :

- Relief

- Climat

- Hydrographie

- Ressources Naturelle

- Le lac Titicaca

 

Le Pérou est un pays situé à l’ouest de l’Amérique du Sud. Il est entouré par l’Équateur et la Colombie au nord, le Brésil à l’est, la Bolivie et le Chili au Sud et l’océan Pacifique borde toute sa partie ouest. Il occupe une surface de 1 285 220 km2 soit un peu plus de deux fois la France et possède 2 414 kilomètres de côtes soit un peut plus de trois fois la longueur de la cote Méditerranée.

 

Relief

Le pays est divisé en trois grandes zones, elles-mêmes divisées en 11 écorégions se qui fait 33 parties au total :

 

La région côtière :

(le long du pacifique)

Cette région s’étend sur plus de 3 000 kilomètres ; elle est large de 400 kilomètres au nord contre seulement 40 au sud. La cote présente un climat chaud au nord, et un peu plus froid au sud, du fait du courant marin froid. Même si les températures peuvent être élevées dans le nord, durant la saison d’hiver, à partir d’avril-mai, le ciel se couvre d’un brouillard humide. L’été connaît de fortes pluies dans le nord.

Même dans cette région côtière, le climat varie du nord au sud.

(zone du centre sud)

 

La sierra :

La sierra, zone montagneuse au milieu du pays, est la région de la cordillère de Andes, a cet endroit , l’altitude peut grimper jusqu’à 6 000 mètre et les températures, globalement basses, varient en fonction de l’altitude. La saison des pluies est généralement située entre décembre et avril. Entre juin et septembre, la cordillère a des jours ensoleillés, mais les températures peuvent chuter très bas pendant la nuit.

Toutefois, le climat change beaucoup en montagne.

 

La foret Amazonienne :

La région amazonienne, à l’est, est caractérisée par son climat chaud et humide toute l’année, et les pluies y sont accentuées en été. On y trouve des températures élevées, mais cette région et la moins peuplée du Pérou.

 

 

Climat

 

Le climat est tropical dans la zone amazonienne, désertique et très sec à l’ouest, malgré la présence en hiver d’une brume grisâtre omniprésente sur la côte nord. Dans les Andes le climat est tempéré à froid (l’amplitude thermique annuelle est assez élevée : on atteint facilement 25 °C l’été et des températures négatives l’hiver).

En raison de cette diversité, le Pérou possède des paysages magnifiques auxquels sont associées une flore et surtout une faune très riche. Sur les bords de la côte Pacifique, nous trouvons de fortes colonies d’oiseaux de mer (pélicans, manchots, …) et des mammifères marins attirés par la grosse quantité de poissons qui remonte vers le nord avec le courant froid de Humboldt. La faune terrestre est elle aussi typique avec toutes les espèces des camélidés (lamas, alpagas, guanacos et vigognes), sans parler des milliers d’espèces dont la plupart, encore inconnues, vivent dans la jungle. 

 

 

Hydrographie

Trois bassins hydrographiques : L’océan Pacifique, le lac Titicaca et le fleuve Amazone. Ainsi que 12 000 lacs alto-andins (en hauteur). Dans le bassin de l’océan Pacifique, un petit fleuve de 160 kilomètres, le Rio Rimac, retient particulièrement l’attention. Considéré comme l’un des fleuves les plus importants du Pérou, non par son débit d’eau – relativement faible – ni par la taille de son bassin, mais parce qu’il approvisionne en eau et électricité la ville de Lima, où se concentre plus de 30 % de la population du pays. L’approvisionnement en eau de la capitale péruvienne est un des problèmes critiques que les autorités ne sont pas parvenues à résoudre au cours des dernières décennies, et chaque jour il devient plus aigu, nécessitant de fréquentes coupures dans la distribution de l’eau.

 

 

Ressources naturelles

Parmi les ressources naturelles, on trouve le cuivre, l’argent, l’or, le pétrole, les minerais de fer, le charbon et les phosphates (une matière). La pêche constitue aussi une importante ressource naturelle, à cause du courant froid de Humboldt riche en poissons. La forêt amazonienne commence également à être exploitée, en particulier pour son bois.

 

 

Lac Titicaca :

Le lac Titicaca est un lac de la Cordillère des Andes traversé par la frontière entre la Bolivie et le Pérou. C’est le plus grand lac d’Amérique du Sud en volume d’eau[1][] et en longueur, mais pas en superficie (le lac Maracaibo couvre une superficie de plus de 13 000 km2   soit un peu moins 15 fois la superficie de Digne). Il est aussi considéré comme le plus haut lac navigable du monde (altitude : 3 812 m soit un peu plus de 2 fois le Cousson )[3], mais ce n’est rigoureusement exact que si on limite cette acception aux navires commerciaux de grande taille.4 772 kilomètre carré du lac correspondent au territoire péruvien et le reste (3 790 kilomètre carré) à la Bolivie. Le lac a une profondeur moyenne de 107 mètres et une profondeur maximale de 327 mètres. Plus de vingt-cinq rivières se jette dans le lac. Le lac compte quarante et une île dont certaine sont habitées. Le volume d’eau contenu est de 893  milliards de mètre cubes (soit un peu plus de cent fois le lac de sainte-croix. Ses eaux bleus sont de l’eau douce. Il est rempli d’eau provenant de ruissellement pluvial et de la fone des neiges. La longueur totale de ses rives est de 1 125 kilomètres. La principale ville du Titicaca du côté du Pérou est Puno.   




L’aéronautique …

2032015

J’aimerai vous parlez de l’aéoronautique. Peut être que vous ne connaissez pas. Je vais surtout vous parlez des « Avions de Pierre Robin »

L'aéronautique ...

un avion Robin

Mon grand-père, Michel Pelletier, a travaillé pour les avions Robin de 1967 à 1998.Il a 12 500 heures de vols.  Il était directeur commercial. Mon oncle, Pierre Pelletier, donc son fils, est maintenant gérant d’ATA. La passion s’est construite. D’ailleurs, mon cousin, petit fils de Michel Pelletier, a lui aussi eu la passion. Il a passé son brevée d’ ULM. Moi Alix, je vole avec mon grand-père. Je suis que copilote mais il me laisse quand-même prendre les commandes des avions !!!     

Pour plus d’information vous pouvez consultez le site ATA de Pierre Pelletier ou alors tapez « Avion Robin » et vous aurez toutes sortes d’informations.

( attention, je ne parle pas des grands avions de ligne, je parle des petits avion)

Tableau de bord d’un avion

 

 

 




Le trentième anniversaire de l’entrée de Pont du Gard à l’UNESCO

2032015

Inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 1985, l’Aqueduc romain va être le théatre d’une foule de rendez-vous cuturels.

Il y aura un grand spectacle assez féérique. Il y était déjà l’an passé.                                

Les dates:                                                                                                                                   Du 10 avril au 31 mai, le site accueillera « Un monde fracture », exposition photos d’Edouard Elias, nîmois d’origine, reporter photographe fait otage en Syrie en 2013, et désigné parrain 2015 du Pont du Gard. 

Du 3 juillet au 31 octobre, Joseph Koudelka viendra accrocher ses images à l’occasion de son exposition « Vestige », fruit de plus de 20 ans de clichés de sites archéologiques gréco-romain.

Du 3 au 5 juin, le site accueillera les 13ème rencontre de l’assenblée générale des biens français inscrits au Patrimoine mondial avec la présence des équipes de l’Aqueduc de Ségo-vie, également classé en 1985.

Enfin, un événement de clôture « à base de surprise » est prévu aux alentours du 6 décembre.

Régalez-vous !!!                                                                                                   

 







L'Art de la poésie |
Habbo alpha |
Christelzimmermann |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GDE ADELINA
| Piart
| ✎passion de l'expressi...